REVUE DE PRESSE

Philippe Nogrix paticipe à l'inauguration de la nouvelle école de Gosnée.

27 Novembre 2007 - Ouest France

Des locaux clairs et spacieux dans la nouvelle école

Les Gosnéens se sont massés dans la cour de la nouvelle école samedi matin pour assister à l'inauguration officielle. Véronique Ruffault, maire de Gosné, entourée par le sous-préfet Guy Gauthier, Mireille Massot, vice-présidente du conseil général, Philippe Nogrix, sénateur, Thierry Benoit, député, Serge Boudet, conseiller régional, Jean Taillandier, conseiller général, et l'ensemble des élus du canton, a coupé le ruban tricolore puis fait visiter les bâtiments.

Chacun aura pu admirer les classes spacieuses et claires, la fonctionnalité des locaux et de leur équipement. L'espace périscolaire et la salle de restauration fonctionneront en liaison chaude et accueillera les enfants des deux écoles. Après la visite, les discours dans le réfectoire ont permis d'en apprécier la parfaite acoustique.

Véronique Ruffault a d'abord rappelé l'historique de ce projet, mis sur les rails en 2004, et pensé dans une démarche globale d'aménagement du bourg. Cette première tranche achevée, la deuxième tranche (qui se terminera en septembre 2008) comprendra trois salles de classe et une salle de bibliothèque.

Ce projet a reçu des subventions de l'État, des conseils régional et général, de l'ADEME (Agence de l'environnement et de la maîtrise de l'énergie) pour sa démarche environnementale, et de la Caf. Le reste étant pris en charge par la commune. Puis le maire a remercié tous ceux qui ont participé à son élaboration et avancement, particulièrement le groupe de travail qui a réuni les deux écoles, enseignants, personnels et parents.

« C'est par ce travail collégial que nous avons donné corps à cet équipement ».

Jean Taillandier à son tour a mis l'accent sur la dynamique de développement des communes du canton qui ont ouvert douze nouvelles classes ces dernières années. Et sur l'accord entre les écoles « qui met fin à des querelles d'une époque révolue ».

La cérémonie s'est achevée par un pot de l'amitié auxquels tous les Gosnéens étaient conviés.

 

 

Retour à la revue de presse

retour