REVUE DE PRESSE

Philippe Nogrix paticipe à la réunion pour développer le pays de Maure.

23 Novembre 2007 - Ouest France

La Communauté et le Département, unis pour développer le pays de Maure

Lundi soir, la maison du développement a connu un événement d'importance : la signature du contrat de territoire passé entre le conseil général et la communauté de communes du pays de Maure-de-Bretagne. Un aboutissement à l'étude de contrats d'objectifs communautaires lancée début 2004.

Ce contrat permet de formaliser quatre orientations stratégiques de développement : identité et cadre de vie, développement économique pour l'emploi, mise en place de services de qualité, et organisation et cohérence territoriale. C'est ainsi que lors de la session budgétaire, l'assemblée départementale a fait bénéficier le territoire de la communauté de communes du pays de Maure d'une enveloppe de 1 450 379 € pour la période 2006-2009.

En présence de Jean-Louis Tourenne président du conseil général, de Jean-René Marsac député, Philippe Nogrix sénateur, François Richou président du tourisme au conseil général, Marcel Joly conseiller général, des maires du canton et de toute l'assemblée, Pierre-Yves Reboux, président de la communauté de communes, a salué le travail réalisé par les acteurs locaux « et plus particulièrement les maires qui ont mené un travail de recensement et de coordination important, permettant de faire émerger les projets ne relevant pas de la compétence communautaire mais s'inscrivant dans le contrat de territoire ».

Parmi les quelque 30 fiches actions du contrat, Pierre-Yves Reboux s'est attardé sur les plus emblématiques : « La construction du centre de secours, l'aménagement du site de Roppenard, le soutien à la société des courses, aux associations sportives, mais aussi la création de la zone d'activités de Bellevue, d'une maison de l'enfance. »

Avant la signature, il s'est adressé à Jean-Louis Tourenne en lui disant. « Avec la mise à deux fois deux voies de la route Rennes-Redon, Maure ne saurait être écartée, pour être en prise directe sur les grands axes économiques. » Pour Jean-Louis Tourenne, « il faut regarder ensemble et dans la même direction. Le développement économique est une condition pour l'emploi, et pour cela il faut mettre à disposition des jeunes des outils indispensables. »

 

Retour à la revue de presse

retour